21 conseils d’échecs incontournables pour les débutants (ce que je souhaite savoir!)

jeu echec

Pour devenir un maître d’échecs, vous devez lire à ce sujet, l’étudier et le pratiquer souvent. On dit que 99% du jeu est de la stratégie et de la tactique!

Si vous lisez ceci, vous vous demandez peut-être: « Y a-t-il des conseils que je devrais connaître pour améliorer mes compétences aux échecs? ». Il y a beaucoup de choses que tous les joueurs d’échecs débutants devraient savoir à l’avance. Il s’agit notamment de diverses façons d’étudier, de s’entraîner et (finalement) de gagner la partie. 

Donc, si vous êtes prêt à apprendre les trucs et astuces pour améliorer votre jeu d’échecs et augmenter vos chances de gagner, alors commençons?

Ce sont 21 conseils d’échecs incontournables pour les débutants.

1. Apprenez comment chaque pièce se déplace.

D’accord! Pour certains, cela peut être tout à fait évident. Cependant, si vous êtes un débutant complet et que vous ne connaissez pas grand-chose aux échecs, il est essentiel que vous appreniez et que vous ayez une idée claire de la façon dont chaque pièce se déplace. 

Chaque pièce ne peut bouger que d’une certaine manière. Jetons un coup d’œil à chacun d’eux séparément.

  • La PAWN avance, une case à la fois. Il y a deux exceptions à cette règle: (1) seulement au premier coup de jeu, un pion peut avancer de deux cases; (2) pour capturer la pièce d’un adversaire, un pion doit se déplacer d’une case en diagonale. 
  • Le chevalier se déplace en forme de L.
  • L’ÉVÊQUE se déplace à un angle, autant de carrés que possible.
  • Le ROOK ou le CHÂTEAU peut se déplacer en ligne droite uniquement, en avant, en arrière ou sur le côté.
  • La REINE est la pièce la plus puissante et peut se déplacer dans n’importe quelle direction sur n’importe quel nombre de cases. Cependant, cette pièce ne peut pas se déplacer dans plusieurs directions en un seul tour.
  • Le ROI avance une case à la fois dans toutes les directions.

2. Toutes les pièces ne sont pas créées égales.

Vous devez déterminer quelles pièces vous pouvez et ne pouvez pas vous permettre de perdre. Par exemple, dans la plupart des situations, vous ne voulez pas perdre un chevalier pour sauver un pion. Utilisez le système de points suivant pour déterminer quel «échange» est le bon.

  • Queen = 9 points
  • Tour = 5 points
  • Bishop = 3 points
  • Chevalier = 3 points
  • Pion = 1 point

Cependant, gardez à l’esprit que dans certaines situations et en fonction de votre stratégie, il peut être judicieux de « sacrifier » ou d’échanger une pièce plus précieuse contre une pièce moins précieuse.

3. Déplacez deux carrés pour commencer.

Comme mentionné précédemment, le pion peut avancer de deux cases lors du premier coup de la partie. Par conséquent, commencez par déplacer un pion (devant le roi ou la reine) de deux cases vers l’avant. Cela permet à votre évêque et à votre reine d’entrer dans le jeu. Parce que les évêques se déplacent à un angle, ils ont besoin d’ouvertures pour envahir le champ de bataille.

4. Continuez avec les chevaliers et les évêques.

Il est vital de faire sortir les chevaliers et les évêques de derrière les autres pions et de les placer au centre du plateau afin qu’ils puissent attaquer et protéger. Par conséquent, vous devez d’ abord les déplacer  , à l’exception des pions. 

5. Restez sur la bonne voie.

Ne perdez pas de temps à essayer de faire trop de mouvements avec vos pions. Essayez de ne pas vous laisser prendre à ramasser les pions de votre adversaire, mais plutôt de vous concentrer sur le plan à portée de main.

6. Entrez dans la tour!

Mettre votre roi en sécurité et mettre votre tour en jeu est connu sous le nom de «roque». Vous voulez faire cela tôt dans le jeu afin que si votre adversaire oublie, vous puissiez lancer une attaque sur son roi. Cela se fait en rapprochant le roi de deux cases de la tour tandis que la tour se déplace vers la case du côté opposé du roi. 

* Notez que c’est le seul moment où plus d’une pièce peut être déplacée en un seul tour.

7. Établissez vos pièces.

Il est facile de se laisser entraîner dans la stratégie de trop se concentrer sur quelques pièces spécifiques. Essayez d’utiliser votre arsenal complet de pièces lorsque vous jouez. Vous les avez pour une raison. Éloignez-les de leur première position et faites-les participer au combat!

8. Entretenir le centre

La meilleure zone pour prendre le contrôle dès le début est les quatre carrés du milieu. C’est la «passerelle» vers le reste du plateau et vous permet de déplacer vos pièces où vous le souhaitez.

9. Le   plan d’attaque «Middlegame» .

Une fois que vos pions, chevaliers, évêques et tours ont été mis en jeu, vous êtes entré dans ce que l’on appelle le  «middlegame» . À ce stade, vous devriez chercher des moyens de capturer les pièces de votre adversaire, sans compromettre votre position. 

10. Avancez les pions pour la promotion.

Une fois que la plupart des pièces ont été échangées et que vous et votre adversaire n’avez plus que quelques hommes chacun, la  «fin de partie»  est proche. Chaque pion est crucial maintenant. Si vous pouvez déplacer un pion vers la rangée la plus éloignée de vous, ce pion peut potentiellement devenir une reine (promotion), ce qui vous donne un énorme avantage!

11. Utilisez votre roi pour attaquer dans la  ‘Endgame’

Dans la  «  fin de partie  » , permettez à votre roi d’attaquer autant que possible, tant qu’il reste hors de portée des dernières pièces de votre adversaire, en particulier la reine!

12. Soyez stratégique!

Avant chaque tour, réévaluez le dernier coup de votre adversaire et essayez de déterminer sa motivation. Est-ce qu’il / elle pose des pièges pour votre capture? Que prévoit-il / elle? Quel résultat possible ce mouvement pourrait-il avoir sur le jeu? Après avoir répondu à ces questions, décidez de votre méthode d’action, passez en revue chaque coup avant de le jouer et essayez de décrire les possibilités qui en découlent.

13. Be Patient.

La pensée patiente est la clé pour gagner aux échecs. Si vous voyez un bon mouvement, attendez et cherchez-en un encore meilleur. Prenez votre temps et restez concentré.

14. Développez vos compétences en visualisation.

Être capable de voir des positions imaginaires dans votre esprit sans déplacer aucune pièce réelle sur le plateau est une compétence qui vous donnera un avantage certain sur votre adversaire, surtout s’il ne peut pas le faire!

15. Reconnaissez votre style.

Vous pouvez préférer une stratégie à une autre en ce qui concerne les échecs. Vous vous sentez peut-être plus à l’aise pour défendre vos pièces. Ou peut-être avez-vous un instinct pour attaquer. Quoi qu’il en soit, jouez avec vos forces et travaillez pour améliorer vos faiblesses.

16. Étudiez les modèles tactiques.

Les combinaisons tactiques dans le jeu d’échecs suivent des schémas reconnaissables souvent appelés «thèmes» ou motifs ». Étudiez ces motifs afin de mieux comprendre comment ces thèmes de motifs fonctionnent dans différentes situations.

17. Affinez votre méthode de calcul.

Aux échecs, le terme «calculer» est utilisé pour décrire la pensée de plusieurs coups d’avance à tout moment. C’est une compétence qui doit être affinée afin d’améliorer votre jeu. Il faut du temps pour se développer et se perfectionner, mais finalement, cela sépare le joueur moyen des joueurs extraordinaires!

18. Améliorez votre vocabulaire d’échecs.

Un bon vocabulaire dans n’importe quel domaine montre une connaissance et une compréhension approfondies. Si vous voulez devenir bon aux échecs, vous devez reconnaître à la fois le sens (et l’implication) des mots et des phrases utilisés pendant le jeu. Ceux-ci incluent les suivants:

  • Menace  – Lorsque l’attaque donne un avantage à l’attaquant, on parle de «menace».
  • Cibles – Les cases faibles (positions) ou les pièces faibles sont appelées «cibles».
  • Saper – Retirer un garde ou un défenseur dans un jeu est une stratégie tactique connue sous le nom de «sape». 
  • Échanges – Perdre une pièce mineure aux échecs comme un évêque ou un chevalier en capturant la tour d’un adversaire est appelé un «échange».
  • Gagner un tempo – Forcer un adversaire à perdre un ou plusieurs coups tout en déplaçant une pièce qui en attaque une autre de valeur plus élevée est souvent appelé «gagner un tempo».

19. N’abandonnez pas.

Lorsque vous apprenez le jeu d’échecs, ne vous laissez pas abattre par les erreurs. Continuez à jouer et restez positif. Les erreurs de jeu ne doivent pas vous donner envie d’abandonner mais plutôt vous conduire à la victoire.

20. Pratique, pratique… et plus de pratique.

Les échecs sont un jeu de capacités, de compétences et de stratégie. Cela signifie que cela demande beaucoup de travail acharné et de pratique pour devenir bon! Si vous voulez vraiment exceller dans le jeu, vous devez prendre du temps pour étudier, vous entraîner et jouer.

21. Amusez-vous toujours!

Les échecs sont très intenses. Tant et si bien que vous oublierez peut-être de vous amuser! Les meilleurs jeux d’échecs sont ceux qui vous permettent de sourire, de rire et simplement de profiter du frisson du jeu compétitif!

Dernier mot

Voici donc 21 conseils qui devraient vous aider à vous lancer dans les échecs, à développer vos compétences et à améliorer votre jeu. Si vous êtes sérieux au sujet des échecs, il est important d’étudier et de pratiquer tout en vous amusant. Bonne chance, chers joueurs et futurs maîtres d’échecs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋