7 Conseils pour travailler avec la dyslexie

La dyslexie est l’un des troubles d’apprentissage les plus courants, elle touche à la fois les enfants et les adultes. Bien qu’il n’y ait pas deux personnes qui présentent les mêmes difficultés, la plupart des personnes atteintes de dyslexie doivent travailler plus dur que leurs pairs pour développer leurs capacités de lecture et d’écriture.

Elles peuvent avoir besoin de plus de temps pour lire et écrire, et éprouver beaucoup de frustration avec les chiffres. Pour les étudiants, cela peut représenter un défi important. Cependant, la situation peut être tout aussi stressante pour les adultes qui travaillent et qui ont la pression supplémentaire d’avoir des objectifs de performance et de se sentir confiants et capables au travail, notamment devant les clients, les collègues et les responsables.

La technologie peut aider les personnes à surmonter les défis posés par la dyslexie sur le lieu de travail. Avoir une écriture soignée et soumettre des rapports manuscrits joliment écrits n’est plus une priorité. Les ordinateurs ont fait de la dactylographie la norme et ont ouvert un monde de traitement de texte et de correcteurs orthographiques.

L’utilisation d’un ordinateur s’accompagne de la possibilité de taper à la main. Le clavier permet au dactylographe d’écrire plus rapidement et d’utiliser la mémoire musculaire de la main et des doigts pour renforcer ses compétences en orthographe. Les appareils mobiles et les tablettes sont dotés de fonctions de synthèse vocale et il existe de nombreux podcasts et livres audio qui fournissent des informations dans un format plus adapté aux personnes souffrant de dyslexie.

Il est également important que les personnes atteintes de dyslexie développent un répertoire de stratégies d’adaptation, comme l’étude d’un nouveau vocabulaire qui pourrait être important dans un secteur spécifique. Le fait d’étudier certaines informations de manière répétée aide un adulte dyslexique à se sentir plus confiant et peut se traduire par une amélioration des performances au fil du temps.

Les adultes dyslexiques ont également intérêt à savoir comment ils traitent au mieux les informations et à le faire savoir à leurs collègues et à leurs supérieurs. Par exemple, les documents imprimés sur du papier couleur peuvent être plus faciles à lire et les messages vocaux peuvent être préférés aux notes écrites.

De plus, il existe de nombreuses formations en ligne sur internet. Elles peuvent notamment permettre aux parents de se former facilement et à moindre cout afin d’être en mesure d’aider efficacement leurs enfants dyslexiques à la maison. N’hésitez pas, par exemple, à aller consulter FranceDyslexia, qui fait partie des meilleurs sites de ce genre.

Gestion de la dyslexie au bureau : conseils pour aider les employés dyslexiques

Faites-le savoir à vos collègues et à vos supérieurs.

La plupart des pays ont mis en place des lois pour protéger les personnes ayant des difficultés d’apprentissage contre la discrimination sur le lieu de travail. La dyslexie n’a rien à voir avec l’intelligence et les personnes dyslexiques sont souvent des travailleurs très brillants, créatifs et compétents. Si possible, soyez franc et honnête à propos de votre dyslexie, car il n’y a pas de quoi avoir honte.

Réglez les paramètres de votre ordinateur.

Tout le monde ne se rend pas compte que certaines polices de caractères peuvent en fait faciliter la lecture du texte sur un écran d’ordinateur par les personnes dyslexiques. Elles sont pondérées différemment, de sorte que les lettres et les chiffres sont plus faciles à lire. Le réglage de la couleur de fond d’un écran peut également réduire les distractions et permettre de naviguer plus rapidement sur le bureau.

Devenez à nouveau un étudiant.

Il n’y a rien de honteux à suivre un cours en dehors du travail pour renforcer vos capacités de lecture et d’écriture. En fait, de nombreux dirigeants et entreprises sont fiers d’aider leurs employés à améliorer leurs compétences. Il existe de nombreux cours qui peuvent aider les personnes dyslexiques, notamment des cours de dactylographie pour apprendre à être plus efficace, plus rapide et plus précis en écrivant à l’ordinateur.

Travaillez votre vocabulaire.

Déterminez quel vocabulaire est important pour votre travail et trouvez un programme ou une application pour vous aider à renforcer ces mots. Le sur-apprentissage par des exercices de dactylographie peut vous aider pour l’orthographe et la lecture à vue. De plus, bien que la lecture soit considérée comme une grande difficulté pour beaucoup de personnes dyslexiques, elle peut se révéler être un atout important, que ce soit pour apprendre du nouveau vocabulaire ou améliorer sa syntaxe.

Prévoyez du temps supplémentaire.

Le temps est un facteur important au travail et savoir comment gérer son emploi du temps implique d’allouer des heures supplémentaires pour des tâches qui peuvent prendre plus de temps à accomplir en cas de dyslexie. N’hésitez donc pas à en parler avec vos supérieurs hiérarchiques afin qu’ils puissent vous aider à trouver les meilleurs adaptations possibles.

Utilisez davantage de tableaux et de diagrammes.

Vous constaterez peut-être qu’il est plus facile de traiter les informations si vous transformez les tableaux en graphiques et les instructions textuelles en diagrammes. Essayez de les imprimer sur du papier de couleur différente, car cela peut faciliter la discussion lors des réunions et des présentations. Vous pouvez également demander à votre patron s’il est possible de présenter des rapports sous forme de résumés vidéo ou audio.

Restez organisé.

Le stress affecte tout le monde sur le lieu de travail, mais il peut être particulièrement paralysant si vous êtes déjà aux prises avec une difficulté d’apprentissage. Pour éviter de vous sentir dépassé, restez organisé et gérez vos tâches avec sagesse. Cela est particulièrement important si vous êtes également atteint de dyspraxie. Si vous savez que vous avez un projet difficile à réaliser le matin, prenez une longue pause déjeuner ou prévoyez une autre orientation pour l’après-midi afin de donner à votre cerveau une chance de se remettre.

La dyslexie en classe

Il existe différents types de dyslexie, mais 70 % des enfants et des adultes dyslexiques souffrent de dyslexie phonologique, ce qui rend difficile la séparation des mots en leurs composantes sonores.

Cela complique la prononciation des mots au début de la lecture et a un impact sur les compétences orthographiques. Les enfants dyslexiques ont donc tendance à éviter les tâches de lecture ou à avoir un niveau d’écriture qui ne reflète pas leur vocabulaire réel.

La dyslexie n’a rien à voir avec l’intelligence, mais si les capacités de lecture et de prise de notes sont compromises, les élèves peuvent manquer des informations en cours et obtenir de mauvais résultats aux examens.

Confiance et estime de soi

De mauvaises performances finissent par saper la confiance d’un individu dans ses propres compétences et capacités.

Cela se traduit par une faible estime de soi et peut même aller jusqu’à la dépression. Lorsque la dyslexie n’est pas diagnostiquée, l’effet est encore plus tragique, car les élèves peuvent se faire dire qu’ils sont “paresseux”, “négligents” ou simplement “pas intelligents”, ce qui perpétue le cycle de l’évitement et du “ne pas essayer”.

C’est souvent le cas lorsque la dyslexie s’accompagne d’un TDA, d’un TDAH ou d’une dyspraxie. En savoir plus sur la façon de renforcer la confiance en soi des élèves.

Compétences de base des adultes

De nombreuses personnes dyslexiques qui n’ont pas reçu de formation ou d’accompagnement stratégique approprié ont des croyances négatives sur leurs propres capacités de lecture pendant une bonne partie de leur vie adulte. La dyslexie peut leur faire manquer des opportunités d’études supérieures, choisir des carrières moins gratifiantes ou ne pas obtenir de promotions au travail. Pour en savoir plus, consultez cet article la dyslexie est-elle un handicap.

De mauvaises compétences en orthographe peuvent être embarrassantes. Les difficultés de lecture peuvent entraîner une frustration et un sentiment d’inadéquation lorsque vient le temps d’aider leurs propres enfants à lire et à faire leurs devoirs. Des problèmes pour utiliser les chiffres et faire des calculs de base peuvent causer des problèmes similaires.

C’est pourquoi il est si important d’obtenir un diagnostic si vous pensez être confronté à une difficulté d’apprentissage spécifique comme la dyslexie ou la dyscalculie. Il existe des programmes de compétences de base pour adultes qui peuvent vous aider à améliorer vos compétences en orthographe, à renforcer vos capacités de lecture et à rattraper votre retard dans d’autres domaines du programme scolaire. En savoir plus sur la dysgraphie chez l’adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋